Le Nouvelliste

16 mai 2008.

Rubrique - ACTUALITÉ

Lettre au journaliste Claude Savary.

Un profil inquiétant.

Je viens de lire votre article au sujet des agresseurs du dépanneur Lafrenière, rue Latreille, à Cap-de-la-Madeleine. Vous terminez en écrivant : « Fait particulier à noter, aucun des contrevenants n'a de dossier judiciaire et aucun ne semble présenter le profil d'un criminel. Quel sort les attend? »

Par cette remarque, vous perpétuez les arguments des avocats imbéciles qui tentent de banaliser les crimes de leurs jeunes clients pour leur éviter de faire face à la musique. Vous admettrez avec moi qu'un jeune de 15 ans qui aurait déjà un dossier judiciaire serait extrêmement dangereux et qu'il devrait être sous surveillance permanente. De plus, votre affirmation voulant «qu'aucun ne semble présenter le profil d'un criminel » est plus que farfelue. Dans mon livre à moi, lorsque trois hommes agressent un commis sans défense avec une batte de base-ball, je regrette, mais je considère qu'ils ont le profil évident de criminels dangereux.

Dans le cas d'une personne d'une cinquantaine d'années, le raisonnement pourrait tenir. Elle n'a jamais eu maille à tirer avec la justice, mais à 15 ans, c'est un raisonnement douteux. « Y'est pas dangereux, y'a pas de dossier, c'est la première fois qu'il tue!» c'est de la pure démagogie. Manigancer de la sorte pour obtenir une sentence bonbon à son client, ce n'est pas honnête professionnellement, même si c'est légal et que c'est chose courante dans nos cours de justice. Ces attitudes ne servent vraiment pas la justice, c'est surtout injuste pour celui qui a été agressé sauvagement. De plus, c'est lancer le message que si tu es mineur, tu peux tout faire, car il y aura toujours un mercenaire professionnel pour tenter de t'excuser devant le juge.

Il ne faut pas avoir l'estime personnelle bien élevée pour s'abaisser à présenter un tel argument en défense. Le rôle de l'avocat devrait être de faire tout en son possible pour faire acquitter un innocent et surtout pas d'utiliser la panoplie de manœuvres les plus discutables pour faire libérer un coupable.

Surtout, M. Savary, ne prenez pas mes commentaires à titre personnel, mais chaque fois que j'entends ce genre de raisonnement un peu partout, je saute les plombs. (Virtuellement, bien sûr)

Gaétan Yelle
Trois-Rivières

Voir le texte : Article de Claude Savary

Gateyel@hotmail.com Courriel

Pour plus de détails,
visitez notre site internet :

MES OPINIONS