Le Nouvelliste

Vendredi 29 avril 2005.

[Voir l'article de M. Picotte ci-dessous]

Lettre à Yvon Picotte, président de l'Action démocratique du Québec

Voyons donc M. Picotte!

Dire que « Voter pour le Bloc, c'est répéter l'expérience du scandale des commandites, mais à l'envers! » c'est une comparaison malhonnête. D'abord, dans l’histoire des commandites ce sont des particuliers qui se sont rempli les poches avec les fonds publics, alors que les députés du Bloc gagnent honnêtement leur salaire comme les autres députés fédéraux. Vous devez être le seul à ne pas savoir que l'objectif du Bloc est de défendre les intérêts des Québécois à Ottawa et qu'ils font ouvertement la promotion de l'indépendance du Québec. Quant à votre prétention selon laquelle le Bloc utilise l'argent du fédéral pour promouvoir son option séparatiste, je dois vous rappeler que les Québécois paient 25 % des impôts du fédéral et je n'ai aucunement l'impression qu'ils volent l'argent des autres contribuables canadiens. D'autre part, en ce qui concerne le fait que les attachés politiques et le personnel de bureau s'occuperaient de promotion lors d'élections fédérales ou provinciales, je crois qu'ils ne feraient rien de différent de toutes les autres formations politiques. Malheureusement, beaucoup de gens ont la même impression que vous : les fonds d'Ottawa ne viennent pas de nos poches (des provinces); même s'ils sont gaspillés, ce n'est pas grave, pourquoi tenter un changement.

Le président de l'ADQ ne sait pas encore quel parti politique canadien sera son choix. Il a bien raison, car « c'est du pareil au même », la preuve en a été faite depuis 400 ans. Et si un autre choix fonctionnait, pourquoi ne pas essayer?

Je suis placé dans la même position que lors des dernières élections provinciales : le PQ et les libéraux contre l'ADQ qui se trouvait le seul autre choix envisageable. Vous semblez utiliser actuellement les mêmes tactiques utilisées par les deux partis menacés d'alors, contre l'ADQ : tirer à boulet rouge contre toutes les idées nouvelles de ce parti.

Bonne chance dans votre prochaine campagne.

Gaétan Yelle Trois-Rivières, Qc

ARTICLE DE M. PICOTTE

Le Nouvelliste

MARTIN LAFRENIÈRE

Louiseville

Ce n'est pas parce que certains membres du Parti conservateur du Canada font des yeux doux à l'Action démocratique du Québec que ce parti va appuyer la formation de Stephen Harper à l'élection fédérale qui pourrait avoir lieu en juin. Mais foi d'Yvon Picotte, les adéquistes peuvent bien voter pour qui bon leur semble même s'il ne leur recommande pas de donner leur vote à un candidat du Bloc québécois.

Le président de l'ADQ ne sait pas encore quel parti politique canadien sera son choix. Toutefois, Yvon Picotte affirme clairement qu'il ne votera pas en faveur du Bloc québécois.

«Voter pour le Bloc, c'est répéter l'expérience du scandale des commandites, mais à l'envers! Personne ne va me faire croire que les attachés politiques de Guy André ou de Paule Brunelle, qui sont payés par Ottawa, ne travailleront pas pour le Parti québécois à la prochaine campagne électorale au Québec pendant leurs heures de travail! Voter pour le Bloc, c'est financer cette opération par le fédéral. Si un membre de l'ADQ décide de voter pour le Bloc, c'est qu'il n'a pas pris beaucoup de temps pour réfléchir, car l'équipe du Bloc va travailler contre l'ADQ à la prochaine élection provinciale. Mais si les gens veulent vraiment voter pour le Bloc, c'est leur choix. Il faut respecter la démocratie.»

Gaétan Yelle
Trois-Rivières, QC

Gateyel@hotmail.com Courriel

Pour plus de détails,
visitez notre site internet :

MES OPINIONS