Le Nouvelliste

Vendredi 20 Juillet 2007

Le principe du profiteur-payeur

Selon Tourisme Montréal, le Grand Prix génère environ 80 millions $ d'activités commerciales pour la grande région de Montréal. Selon le principe du profiteur-payeur, ce sont les établissements qui profitent de cette manne qui devraient en supporter les coûts. On ne devrait pas se fier aux subventions des différents gouvernements pour en payer la facture. Car, « la boite à lunch », payeur de taxes, ne retire rien de cette activité et de plus, il n'a même pas les moyens d'y assister. Qu'un pourcentage de la TVQ et TPS soit réinvesti dans les activités qui les génèrent, d'accord, mais pas sous forme de subvention. On doit d'abord faire la preuve de la rentabilité des événements avant d'obtenir une contribution ; c'est une question d'affaires.

Les gens qui retirent 80 millions $ d'une activité doivent s'organiser pour la soutenir. Une contribution de 10 % des revenus touchés apporterait au Grand Prix un financement de 8 millions $ sans toucher directement au petit contribuable. Quant au principe de changer la Loi antitabac pour permettre les commandites, il ne faut même pas y penser. Le gouvernement a jugé que l'usage du tabac est nocif et qu'il doit en limiter sa propagation, il doit donc appliquer ces objectifs à travers vents et marées. Les principes d'application d'une loi ne doivent pas être soumis aux chantages commerciaux : « ça crée de l'emploi, les retombées économiques, la visibilité sur le monde, » etc.

Finalement, on doit trouver d'autres moyens de financement ; il n'y a pas seulement les subventions directes municipales, provinciales, fédérales, Hydro-Québec et Loto Québec. Les commerces doivent-ils seulement profiter des retombées économiques sans y contribuer ?

L'argument : « Nous payons beaucoup d'impôts et de taxes » ne tient pas, car ils paient en rapport avec les encaissements déclarés, échappatoire que le contribuable ordinaire n'a pas. Le même raisonnement s'applique à tous les festivals de toutes sortes qui foisonnent partout en province à la période estivale.

Gaétan Yelle
Trois-Rivières, Qc

Gateyel@hotmail.com Courriel

Pour plus de détails,
visitez notre site internet :

MES OPINIONS