Le Nouvelliste

Le 11 Octobre 2006

Paru dans Le Nouvelliste de Trois-Rivières, Qc

Walmart et sa publicité trompeuse

Depuis quelques semaines, le WM nous inonde avec sa publicité qui essaie de se présenter comme un sauveur de l’économie québécoise. " Walmart achète pour 1.5 milliard au Québec et fait rouler l’économie. "
Ce que WM ne dit pas, c’est que ces produits achetés au Québec, sont à 90% des produits fabriqués au Moyen-Orient. On fait beaucoup de publicité sur une minorité d’articles fabriqués au Québec : les gâteaux Vachon, un seul modèle de jeans fabriqué au Québec et d’autres articles qui représentent une infime partie de la marchandise en magasin. La vente des gâteaux Vachon chez Walmart, n’a fait que réduire les ventes des aux autres épiceries en donnant à Vachon un outil de chantage pour obtenir des privilèges de marketing de ces petits magasins. Je doute fort que Vachon, et ses travailleurs, aient retiré un profit considérable de cette transaction. Les fournisseurs québécois de WM sont pour une grande majorité des manufactures du Québec qui ont fermé leurs usines pour aller fabriquer leurs produits en Chine. On y reconnaît bien la philosophie de Walmart. Des prix plus bas, mais avec quel coût social; serait-ce l’importation du chômage?

Pour appuyer mes affirmations, je pourrais citer les plus récentes fermetures : Fermeture de la manufacture Les Vêtements Chambly, fermeture de l'usine Cardinal de Montréal qui fabriquait des complets de haut de gamme et la fermeture de l’usine Les Vêtements de Sport Gildan, qui, toutes trois, poursuivront leur production en Chine.

Les seuls à profiter de cette politique sont les propriétaires de ces manufactures qui deviendront des importateurs et surtout pas les travailleurs du Québec. Même si le PNB (Produit national brut) d’un pays se classe bien en comparaison des autres pays industrialisés, cela ne veut pas dire que son industrie manufacturière se porte bien. En effet, lorsque la majorité des produits d’usage journaliers sont fabriqués à l’extérieur, c'est un désastre pour les travailleurs canadiens. Nos gouvernements devraient se réveiller et agir.

Comme les fournisseurs de WM sont en grande majorité, seulement des importateurs, on peut douter de leur grande contribution à l’essor de l’industrie québécoise. Il serait intéressant de voir WM publier la liste des produits, FABRIQUÉS au Québec, vendus dans leurs magasins, ainsi que le pourcentage que représentent ces produits dans leurs ventes. Espérant que ces précisions pourront aider les consommateurs à prendre des décisions d’achat plus éclairées.

Liens sur le sujet :
Fermeture de Les Vêtements Chambly
L'usine Cardinal de Montréal qui fabriquait des complets de haut de gamme au 160 St-Viateur est
Les Vêtements de Sport Gildan

Séparateur

Pensez-y deux fois...

Le vendredi 13 octobre 2006

Pour faire suite aux propos de Gaétan Yelle sur Wal-Mart publiés dans cette chronique, hier, je me permets d'en ajouter davantage. Cette chaîne grandiose est devenue la plus grande entreprise mondiale supplantant le géant pétrolier Exxon. À sa fondation à Bentonville en Arkansas (un des États les plus pauvres des États-Unis), cette entreprise va alors créer une embauche spectaculaire de personnel mais à quel prix? Et l'Arkansas a été pendant longtemps l'État où les salaires étaient les plus pauvres. Cette société, comme bien d'autres, a comme pratique le "dumping social". Bref, elle profite de son pouvoir pour s'installer dans des pays à très faible développement et pour utiliser une main-d’œuvre abondante constituée majoritairement de femmes et d'enfants.

Elle profite d'une absence totale de lois sur les protections sociales et syndicales. Avec ces géants, on remet en cause le jeu de la concurrence. Et depuis quelques semaines, cette chaîne, pour redorer son blason, fait de la publicité pour mieux paraître aux yeux des Québécois.

Wal-Mart, avec son 1,5 milliard $ en dépenses de produits de chez nous, a senti le besoin de refaire son image. J'aimerais bien connaître les entreprises mauriciennes qui profitent de ces investissements. Si jamais vous en connaissez la réponse, je me sentirai alors moins ignorant face à cela. À toutes les fois que le droit syndical est attaqué, que les protections des salariés sont touchées, qu'un accord de libre-échange augmente l'insécurité sociale, que les politiques favorisent les gros joueurs de la consommation cela devient comme une nuisance dans notre milieu.

Pensez-y deux fois avant de magasiner dans un tel établissement.

Luc Rivard

Gateyel@hotmail.com Courriel

Pour plus de détails,
visitez notre site internet :

MES OPINIONS