Le Nouvelliste
Trois-Rivières, Qc
Opinions

Publicité Octane avec George Laraque

Madame Axelle Beniey
Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle
info@lacles.org

Madame,

J’aimerais commenter votre intervention contre la publicité impliquant Georges Laraque dans une publicité de boissons énergisantes alcoolisées Octane.
http://www.radio-canada.ca/sports/hockey/2009/10/13/001-laraque-pub-mardi.shtml

Je suis entièrement d’accord avec votre point de vue voulant que des femmes s’exhibent, alors que les hommes sont habillés. C’est dégradant pour « la Femme ». Ça fait longtemps que je déplore la situation, des « PROSTITUÉS DE LA PUB ». Comme vous dites « On a une bande de femmes insouciantes, à peine vêtues, la mine un peu niaiseuse. » Je n’en ai vu aucune avec un bras cassé, « je gagne ma vie avec ça » vous diront-elles. Je conviens que ça puisse devenir une source de revenus, comme faire le trottoir, mais il faut quand même tenir compte du lieu où l’action se produit. Dans les films pornos, les deux sont traités d’égal à égal et en plus c’est privé. Personne ne m’oblige à acheter la vidéo, mais dans les publicités télévisées, c’est disponible au grand public, y compris aux enfants.

On entend souvent des féministe dire : « Ce n’est pas parce que les femmes se déshabillent que ça donne droit aux hommes de les harceler ou de les violer » et j’en suis entièrement d’accord. Suivant votre raisonnement, il aurait fallu que Georges Laraque se déshabille aussi, ou refuse de paraître avec ces prostitués de la pub. Ce serait un peu comme les gens qui s’élèvent contre les photos radars sous prétexte que c’est une taxe déguisée. C’est à se demander si le problème est « Le photo-radar » ou les excès de vitesse des automobilistes. Si tous les automobilistes respectaient les limites de vitesse, on devrait démanteler ces appareils. En suivant le même raisonnement, si les femmes ne s’exposaient pas dans de telles publicités, vous n’auriez pas à vilipender monsieur Laraque.

En terminant, je désirerais reprendre les objectifs de votre organisme sur http://www.lacles.org/ « La Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle - la CLES - mène un travail de conscientisation et d'intervention, fondé sur l'expérience et les témoignages de femmes aux prises avec la prostitution, pour défaire les mythes entourant l'industrie du sexe et démontrer son rapport à d'autres violences faites aux femmes.

Je crois que vous avez beaucoup de pain sur la planche pour tenter de convaincre les femmes qui se vendent dans les agences de publicité qu’elles sont exploitées de la même manière que les prostituées de la rue.
Le jour où les femmes refuseront de s’exhiber, les agences de publicité devront changer leur fusil d’épaule.





MERCI BEAUCOUP ! M. Charest