2015-08-26


Le Journal/Fil de Presse/Direct



www.societascriticus.com



Reportages, communiqués de presses et opinions!


Menu :


Les meilleures lignes de Societas Criticus en direct


Lu deux fois plutôt qu'une ! (2015-08-26)

Quelques-uns de nos mots parus sur Facebook du 11 au 21 aout 2015 (2015-08-21)

Quelques commentaires et photos que j'ai partagés sur Facebook entre le 27 juillet et le 7 aout 2015

Mot piquant! (2015-07-24)

Tous les groupes religieux ont des hydres politiques (2015-07-24)

Le Journal/Fil de presse/analyses


- Travail, ce qui a changé   ! (25/07/2015)

- « Quand on est con, on est con » (25/07/2015)

- Réconciliez-vous, réconciliez-vous; commencez par vous sevrer  ! (2015-06-05)


Partage


Ragout de veau à la mijoteuse (recette)

Tout est dit dans le lien! Rien à ajouter

Lu : Gros plan sur notre voix intérieure

Sur l'article « More punk, less hell! »


Note de la rédaction



Les meilleures lignes de Societas Criticus en direct


Par Michel Handfield


Des mots ou des liens que nous plaçons sur Twitter, Facebook, et/ou Linked In et que nous reprenons ici vu la valeur que nous leur trouvons.


Pour la mise en page de messages d'abord mis en ligne sur les réseaux sociaux, des corrections sont parfois nécessaires après coup, car il faut quelquefois tourner les coins ronds pour les besoins des médias sociaux, comme les 140 caractères de « Twitter », mais aussi pour la rapidité du direct lors d'un évènement qui demande déjà toute notre attention! Mais, ces corrections sont minimales pour ne pas changer l'apparence du direct. Souvent, c'est l'orthographe et la ponctuation qui ont été corrigées bien avant la mise en page!



Lu deux fois plutôt qu'une !


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 6, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


- Mélanie Patten, Les municipalités ne sont pas prêtes pour les changements climatiques, in Le Soleil, 22 aout 2015 :

www.lapresse.ca/...-les-municipalites-ne-sont-pas-pretes-pour-les-changements-climatiques.php


- La Presse Canadienne (Ici Radio-Canada), Climat : où en sommes-nous? Les municipalités ne sont pas prêtes pour les changements climatiques, samedi 22 aout 2015 :

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/...-infrastructure-changement-climatique.shtml


Michel Handfield/Facebook 23 aout 2015 (version corrigée le 2015-08-26)


C'est dur, mais il faut changer de comportement. Et si le modèle à suivre était celui du Plateau? Et, même, il faudrait aller plus loin : taxer l'espace que prennent les véhicules et investir dans les transports actifs et en commun !




Quelques-uns de nos mots parus sur Facebook du 11 au 21 aout 2015


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 6, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2015-08-21) – avec de légères corrections.


> Au sujet du texte de Lise Payette


2015-08-21


Au sujet du texte de Lise Payette de ce matin dans Le Devoir, Un cirque électoral qui dérape, 21 août 2015, où elle dit :


« Nous avons tellement entendu de ces déclarations enflammées nous jurant qu’enfin nous étions entendus. Et chaque chef y va de nouvelles mesures, comme s’il tenait une baguette magique. C’est alors la danse des millions qu’on lance par la fenêtre alors qu’en fait, c’est plutôt un écran de fumée pour remplir le vide des idées. Pauvres citoyens, menés en bateau encore une fois. Quand tout sera fini, il ne restera que la déception et le regret et quatre autres années à supporter quelqu’un qui va tout décider tout seul. Comme avant. Comme toujours. » (1)


Mon commentaire


J'ai souvent dit, et je l'ai même écrit, que le jour où les citoyens prendront des cartes de membres des partis politiques et iront dans les congrès pour changer les programmes et statuts des partis les choses commenceront à changer (bouger eut été mieux choisi !), car le changement ne peut venir que de l'implication. Si les gens mettaient autant d'efforts et d'argent qu'ils en mettent à suivre et voter pour les téléréalités (souvent associées à un no de tél. payant), ce serait déjà un début.


Note


1. www.ledevoir.com/politique/canada/448083/un-cirque-electoral-qui-derape




> À la plume fontaine !


2015-08-20


23h43, assis dehors pour faire de la correction de texte !
















> Montréal devrait s'agrandir !


2015-08-20


Pour les méchantes langues qui disent qu'on ne sort pas de Montréal, on est allé à Repentigny ce soir. Moi, j'annexerais tout ça à Montréal (Repentigny, Longueuil, Laval, l’ile Perrot....) et j'appellerais ça la Ville de l'archipel de Montréal. (Avec Sylvie dans l'auto de Communauto : www.communauto.com)










J'ai même déjà proposé la province de Montréal dans Societas Criticus et un article en anglais de Wikipédia a cité mon texte en référence! L'article de Wikipédia est:

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Proposal_for_the_Province_of_Montreal




Comme ça en a fait jaser quelques-uns, j'ai ajouté « Provoquer le débat, ça fait marcher les neurones! C'est ça qui manque au Québec. Dans la province de Montréal on ferait des débats télés à la place du hockey l'été ! »







Plus tard j'ai expliqué que « C'est sûr que si c'était moi, je proposerais la province de Montréal ou un changement constitutionnel pour enfin reconnaitre les villes dans la constitution, car elles ne le sont pas. D'ailleurs, notre constitution date du temps du cheval, avant même le téléphone (vers 1870), mais personne ne veut en entendre parler. Pas pour rien qu'on est une société bloquée ! »


C'est ce que j'appelle éduquer, car il est temps de discuter autre chose que du hockey, de la météo et des téléréalités. Je savais ce que je faisais hier soir en écrivant cela. Sylvie m'a même dit « t'aimes ça provoquer ! »


Mais, pour amener du changement, développer ce que certains appellent une société parallèle et non pseudo parallèle, il faut d'abord savoir de quoi on parle et cela se fait par la discussion. Mais, pour cela, il faut au moins quelqu'un pour la partir la discussion. Il y en aura toujours un pour dire « j'y avais pensé entre les 4 murs de la chambre de bain ou dans ma douche il y a 40 ans, mais je n’en ai pas parlé à personne. » C'est ça, tu y as pensé, bien c'était à toi de le dire dans ce temps-là. Moi, je le pense, je l'écris et je le signe. Bref, je m'assume. Si je crois qu'il faut du changement, je le dis... Je ne dirai pas après que si rien ne change ce sera parce que je me suis tu !








> Québec -Afrique… une autre preuve !


2015-08-20


Souvent je dis qu'on se « tiers-mondise » avec une économie d'exploitation des ressources plutôt que d'investir dans l'éducation et la création, car si on envoie une tonne de ressources diverse pour 100$ en moyenne, quand on importe une auto à 20.000$ la tonne en échange, on est déficitaire. C'est que la profitabilité se fait sur la création et la transformation. Si c'était sur les ressources, l'Afrique serait riche. Je dis souvent, aussi, qu'avec cette vision on va rejoindre l'Afrique. Un signe de plus : Médecins du monde est aussi dans mon arrondissement. J'ai photographié leur camion au métro du parc (Villeray/St-Michel/Parc-Extension).




Une société riche ou une société de plus en plus divisée qui produit de l'exclusion? En tous cas, quand j'ai écrit sur l'africanisation du Québec en 2012 (1), je voulais faire une boutade pour faire réfléchir avant qu'il ne soit trop tard. J'espère qu'il ne l'est pas, mais ça prendrait un virage de nos gouvernements et une prise de conscience de la droite qui croit que c'est dans la roche qu'est notre salut. Continuer à couper dans l'éducation et la recherche...


Si vous trouvez qu'on avance vite, c'est qu'on est dans une pente descendante. Le réveil risque d'être dur.


Note


1. Michel Handfield, M.Sc. Sociologie et éditeur de societascriticus.com, 2012-08-16, Québec/Afrique, in Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 14 no 7, Éditos. Liens :


- http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2221383 (PDF)


- http://epe.lac-bac.gc.ca/.../SCVol14no7HTML/SCVol14no7html.html (HTML)




> The Guardian : Moscow river catches fire after pipeline bursts :

www.facebook.com/theguardian/videos/10153547702241323/?pnref=story


2015-08-15


Mon commentaire :


Ce que je trouve intéressant dans toute cette peur du transport du pétrole d'un côté, que ce soit par train, pipeline ou bateau, c'est que ça ne se traduit pas de l'autre côté par une revendication de transports en commun et la faillite des concessionnaires automobiles. Non, on ne veut pas que le pétrole soit transporté près de chez nous, mais on veut des autos et des stations-service en même temps! Trouver l'erreur?



> La pluie


2015-08-11


La pluie permet parfois de faire de belles photos, carré St-Louis, Montréal




































Quelques commentaires et photos que j'ai partagés sur Facebook entre le 27 juillet et le 7 aout 2015, parfois dans le désordre et corrigé!


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 6, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2015-08-07)


2015-08-07


Comme on en a beaucoup parlé cette semaine, et que la banque de données de l'ISQ sera sauvée, voici le lien vers l'Institut de la Statistique du Québec:


www.stat.gouv.qc.ca


2015-08-02


Yes, des élections! Mon sport préféré.



2015-08-04


Tout à fait d'accord. Signé par un mangeur de piments forts! (Photos: piments de mon jardin)


« Manger pimenté garantirait une plus grande longévité


La consommation très régulière de nourriture pimentée serait «associée» à une plus grande longévité et à un risque moindre de cancers, maladies coronariennes et respiratoires, selon une étude chinoise publiée mardi. »


Source: Agence France-Presse, PARIS (in La Presse):

www.lapresse.ca/...-manger-pimente-garantirait-une-plus-grande-longevite.php










2015-08-04


Harper, en comparaison à Chrétien: l'ennui et un net recul aux années 50 !


En référence à l'article de LAURIE NOREAU, Chrétien ne comprend pas les motivations de déclencher un marathon électoral, in Le Nouvelliste, 03 aout 2015: www.lapresse.ca/le-nouvelliste/actualites/politique-...



2015-08-02


Au sujet de cette élection fédérale


À un ami qui se questionnait sur cette élection fédérale (Texte revu et corrigé d'une réponse que j'ai mis sur la page Facebook d'un ami!):


Cher ami, c'est normal. Si le Canada demeure à droite, ce n'est pas encourageant. Quant au Bloc, même majoritaire au Québec (1) il ne peut rien changer et (2) ne peut faire de référendum. Puis, s'il y avait un référendum, ça ne veut pas dire que le OUI passerait. Alors, il faut voter à Ottawa en fonction de la politique fédérale. Et, même dans un Québec indépendant, ce ne serait pas parfait non plus. L'union des nationalistes craquera le jour où le Québec sera indépendant d'ailleurs, car le pouvoir sera alors trop centralisé à Québec face aux régions par exemple. Ainsi va la vie... politique: si on n'a pas le Pouvoir on veut la décentralisation et si on a le Pouvoir, on ne veut pas le partager.



2015-08-01


Intelligence !


Lu :


« Nullement. «La découverte d'une vie intelligente (ailleurs que sur Terre) ne signifie pas qu'il existe un autre Jésus», ou que Dieu y ait envoyé son fils, assure le père Funes.


Car «l'incarnation du fils de Dieu est un évènement unique dans l'histoire de l'humanité, de l'univers», explique ce diplômé en théologie et docteur en astronomie. » (1)


Mon commentaire :


Des fois la dissonance cognitive doit être forte! C'est pour ça que je vois bien plus le Christ comme un révolutionnaire humaniste qu'un défenseur de la droite conservatrice.


Note


1. LAURE BRUMONT, ELLA IDE et CASTEL GANDOLFO, Agence France-Presse, Kepler 452b : le Vatican juge improbable une rencontre du troisième type, in La Presse, 31 juillet 2015 :

www.lapresse.ca/...-le-vatican-juge-improbable-une-rencontre-du-troisieme-type.php



Sur Windows 10 (2015-07-29 et 2015-08-01)


J'aime bien le nouveau Windows 10, car il a remis le compteur à zéro; c'est-à-dire qu'en effaçant l'ancien Windows 7 ça a effacé les petits bogues accumulés au fil des ans ! Quant à la petite lenteur du début, elle est rapidement disparue. Elle était peut-être due au fait qu'il a fallu qu'il rajuste mes paramètres : gaucher ou gauchiste?






2015-07-31


Des poules


J'ai été voir des poules sur St-Laurent aujourd'hui!













2015-07-30


Mon rosier blanc ! Une rose blanche pour la paix.




Ces 2 roses sont sur le même rosier. Elle sort jaune (droite), puis rosit pour devenir comme celle de gauche.





2015-07-29


Aveux ? !


Lu :


Agence France-Presse/NATIONS UNIES, Tribunal spécial sur le vol MH17 : Moscou met son véto à l'ONU, in La Presse, 29 juillet 2015 : www.lapresse.ca/...-moscou-met-son-veto-a-lonu.php


Mon commentaire


La Russie ne veut pas qu'on trouve qui sont les responsables politiques ! Si ce n'est pas un aveu sans le dire... je me demande bien ce que c'est.



2015-07-27


Un air de déjà vu!


Lu:


PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN, Autopartage électrique: car2go craint d'être exclue, in La Presse, 27 juillet 2015 (1)


Mon commentaire :


Les critères semblent taillés sur mesure pour un fournisseur. Ça m'agace après la commission Charbonneau. Surtout, à ce sujet, il faut lire le texte de Vincent Dussault, «Pourquoi je suis en faveur d’un modèle concurrentiel pour l’autopartage en libre service»: http://roulezelectrique.com/pourquoi-je-suis-en-faveur-dun-modele-concurrentiel-pour-lautopartage-en-libre-service/


Note


1. www.lapresse.ca/actualites/montreal/201507/27/01-4888319-autopartage-electrique-car2go-craint-detre-exclue.php




Mot piquant!


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 5, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2015-07-24, Facebook le 23-07)


Cueillette de piments forts. Dans l'assiette, ceux que je passe dans ma sauce tomates aujourd'hui, les plus petits, mais ça comprend un habanero (https://fr.wikipedia.org/wiki/Piment_habanero). Les autres sont pour congeler.








Au four, à 350° pour 3 heures environ et ma sauce tomate sera prêtes. Après, je la congèle dans des moules à glaçons et je prends ce dont j'ai besoin. Je peux la faire revenir dans une portion de 3 cubes avec du jus de légumes ou avec du bouillon de poulet, car elle est assez concentrée.






Tous les groupes religieux ont des hydres politiques


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 5, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2015-07-24, version corrigée)


Au sujet du texte « Faire fi de l’islam politique, c’est rater la cible », d'Hassan Jamali, auteur de «Coran et déviation politique» et coauteur de «Religions et laïcité», parue dans Le Devoir du 10 juillet 2015 (1), j'ai mis ce mot sur Facebook (2015-07-12) :


J'espère que nos politiciens qui séparent les choses - le vrai Islam, le faux Islam - l'ont lu. Mais, attention, ce n'est pas que le fait de l'Islam : tous les groupes religieux ont des hydres politiques. Certains chrétiens, par exemple, soutiennent l'expansion d’Israël aux dépens de la paix, car, pour eux, la recréation du grand Israël biblique est la condition gagnante pour le retour du Christ et la paix sur terre... Alors, ce conflit qui perdure n'est qu'un moindre mal pour eux. Quand notre gouvernement conservateur parle du soutien indéfectible du Canada à Israël, il nous place donc dans une guerre de religion. On pourrait être plus équilibré sur cette question selon moi et on devrait d'abord rappeler que la religion est une croyance, non une vérité. S' il y a du racisme, il y a aussi une forme de racisme religieux, quand, au nom d'une croyance, on se croit non seulement supérieur, mais au-dessus des autres, car nous savons et nous sommes les élus de Dieu, Nous! Et, cela se trouve dans toutes les religions. Si nous étions vraiment laïques, nous éliminerions la référence à Dieu dans notre constitution, nous ne tiendrons pas compte des préceptes religieux dans l'éducation, et nous ne parlerions pas plus de droits religieux que nous parlons de droits de l'astrologie, car il s' agit de croyances. D'ailleurs, notre constitution parle de liberté de croyances, mais les juristes, eux, parlent de de droits religieux, ce à quoi les juges ont acquiescé! Et, surtout, nous ferions enfin une place à la science dans cette constitution pour nous préserver d'un retour à l'obscurantisme.


Note


1. www.ledevoir.com/politique/quebec/444740/radicalisation-faire-fi-de-l-islam-politique-c-est-rater-la-cible




À quoi serviront nos politiciens demain?


Michel Handfield (2015-06-29)


« La STM aurait trouvé son nouveau directeur général », nous apprend La Presse aujourd'hui :


« Il s'agirait de Denis Andlauer, un défenseur de la privatisation de l'exploitation des réseaux de transport en commun. M. Andlauer a développé sa vision à travers plus de 30 ans d'une carrière liée aux transports collectifs. » (1)


Mon commentaire :


Si on privatise le secteur public, à quand le remplacement des politiciens par l'appel d'offres d'une firme de gestion? De toute façon, s'ils privatisent tout, à quoi serviront-ils?


Note


1. KATHLEEN LÉVESQUE, La STM aurait trouvé son nouveau directeur général, La Presse, 29 juin 2015 : www.lapresse.ca/...-la-stm-aurait-trouve-son-nouveau-directeur-general.php




Le Journal/Fil de presse/analyses



Travail, ce qui a changé !


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 5, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2015-07-25, Facebook corrigé)


Lu :


ÉTUDE : Essor des emplois à temps plein


« Une situation favorable pour les femmes dont les jeunes et les hommes ne profitent pas, selon Statistique Canada » (www.ledevoir.com/non-classe/445677/etude-essor-des-emplois-a-temps-plein)


Le document de Statistique Canada est disponible sur le site du Devoir : www.ledevoir.com/documents/pdf/emploi_statcan.pdf


Mon commentaire :


Bref, il n'y a pas de travail normalisé, organisé et rémunéré à sa juste valeur pour tout le monde qui veut travailler... quoi que veuillent nous faire croire nos gouvernements. C'est pour ça que certains sont peut-être à côté du système, comme l'assisté social qui lave peut être le mur de la vieille madame pour quelques dollars, car elle n'aurait pas les moyens de toute façon de se payer le service dument accrédité. Et, il n'est pas dit que le service accrédité engagerait cet assisté social non plus. Un moment donné, quand l'édifice fiscal repose entièrement sur le dos de travailleurs, de plus en plus écartés par des technologies qui ne paient pas d'impôt, ça ne peut que mal aller, car les ressources diminuent au même rythme que l'emploi, mais les besoins, eux, demeurent, que ce soit pour la population où l'État. Avec l'arrivée du nouveau capitalisme (mondialisation, technologies) on aurait dû regarder tout notre système fiscal et le nouveau filet social nécessaire. Mais, on ne l'a pas fait et nos gouvernants sont loin de regarder dans cette direction. Voilà qui est dit.




« Quand on est con, on est con »

(Montage corrigé de mes commentaires sur Facebook du 2015-07-23)


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 5, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2015-07-25)


« Quand on est con, on est con » chantait Brassens! C'est que « Le gouvernement du Québec a englouti plus de 1,7 milliard de dollars dans l’exploration minière de 2000 à 2011. En contrepartie, il a touché quelque 300 millions en impôts durant la même période (12 ans) (...) » nous apprend Le Devoir. (1)



« Quand on est con, on est con » prise 2 ! Pendant que nous donnons du B.S. aux grandes entreprises, nous courrons après les petites gens… nous apprend La Presse de son côté :


« Deux prestataires de l'aide sociale devront rembourser près de 30 000$ au gouvernement pour avoir bénévolement donné un coup de main à leur fille dans sa petite boulangerie en démarrage pendant deux ans. » (2)



Naturellement, ce commentaire sur ma page Facebook a suscité des réactions, comme de questionner pourquoi ils sont sur l'aide sociale s'ils sont capables de travailler? Ce à quoi j'ai répondu :


Le problème de l'emploi, ce n'est pas juste de vouloir travailler; c'est de réussir à être engagé ! Combien de fois, je me suis fait dire « pas d'expériences », « trop de scolarité »,...


J'en connais quelques-uns comme moi. Je me suis même déjà fait dire, « on ne peut pas vous engager, mais on aimerait vous avoir sur notre CA » (bénévole)... Alors, pour aider leur fille les critères traditionnels d'embauche (comme pas d'expériences, pas le bon domaine d'études ou pas assez vite ou productif pour l'industrie !) ne comptaient pas. Mais, ils ne seraient peut-être même pas retenus pour une entrevue ailleurs. Des fois, des chercheurs de tête m'ont contacté à cause de mes textes, mais, comme en socio on est une science et non dans un ordre professionnel (exemple : psycho), ça s'arrêtait là de leur part quoi que je dise. Le monde de l'emploi refuse aussi des gens qui veulent travailler parfois.


Naturellement, ce petit débat a continué et j'ai ajouté ceci :


Mais, hier, on apprenait aussi ceci: « Asphaltage des routes: 30 ans de collusion alléguée » (3). Croyez-vous que la même sentence va s'appliquer aux entreprises?


D'ailleurs, au début du mois, Le Devoir nous apprenait que déjà « Ottawa a assoupli ses règles anticorruption et réduit les pénalités pour les entreprises qui cherchent à obtenir des contrats du gouvernement après avoir été condamnées pour corruption, blanchiment d’argent et d’autres infractions criminelles. » Si ça ne dit pas tout, ça en dit pas mal. Les entreprises ne seront pas traitées comme des BS (assistés sociaux) quoiqu'elles fassent ! (4)



Et, suite à d'autres commentaires, cette autre précision de ma part :


Des bogues avec l'emploi, moi je l'ai vécu souvent. Avoir un appel pour un poste de 3 heures semaines (prof de cégep à Québec) pour 15 semaines! Quand j'ai demandé si c'était pour remplacer un prof qui s'en allait vers la retraite, donc une chance que ça se transforme en poste permanent (car j'avais envoyé mon CV à ce cégep avec l'espoir d'un vrai poste), on m'a dit « Non, c'est pour 15 semaines à 3 heures/semaine. Et, monsieur, n'appliquez plus quand c'est trop loin de chez vous, vous perdez votre temps! » Si ça avait ouvert sur une possibilité de poste permanent, j'aurais essayé. Comme à l'époque la tablette n'existait pas, je me serais acheté un portable, plus le transport et la chambre d'hôtel un soir/semaine, pour au moins assurer une présence aux étudiants le lendemain au CÉGEP. Bref, j'aurais payé pour travailler une session avoir eu l'espoir d'un poste permanent après ! Et je ne suis pas le seul ainsi. Quelques centaines de personnes pour un poste ça existe. Alors, si la personne est vaillante, elle peut se dire, « je ne trouve pas d'emploi, mais je peux aider, que ce soit ses enfants ou par du bénévolat dans des organismes par exemple. » Mais, si elle le fait, on l'accusera de pouvoir travailler et de refuser de le faire. Pourquoi, à la place, on ne ferait pas enquête pour accuser les entreprises qui n'auraient pas, par exemple, répondu à ses demandes d'emploi? Elles, elles avaient certainement de bonnes raisons, j'imagine. À ce sujet, j'avais été recruté par la Défense nationale (en recherche sociale) à la fin de mon université. (5) J'étais content jusqu'au jour où on m'a appelé pour me dire qu'on détruisait tous les dossiers pour coupures de budget de la part du Gouvernement. Par la suite, j'ai eu des entrevues avec la police (SPCUM: ils avaient besoin de gens dans mon domaine (sociologie), car débutait la police communautaire. Mais, comme je ne vois pas en 3 dimensions, je n'avais pas le droit, car il faut le permis de conduire du véhicule d'urgence... même si ça aurait pu être du travail de bureau ou de formation ! C'est que la norme est « fit all » pour la police. (6) L'emploi, ce n'est pas toujours simple. Alors, la personne qui décide de s'impliquer quand même pour aider, elle se met dans le trouble. Elle serait mieux de ne rien faire. C'est ça le message que je vois dans cette condamnation.


Plus loin dans cette longue conversation Facebook, j'ai ajouté cette idée qui me vient souvent en tête quand j'entends des gens dire « C'est parce qu'ils ne veulent pas travailler! » :


Moi, je suis sûr que tu envoies 100 personnes sans emplois s’assoir devant une entreprise ou un bureau d'emplois et dire « on ne quitte pas sans un emploi », ils font venir la police pour les déloger, car les personnes et les emplois disponibles ne vont pas nécessairement ensemble.


J'ai, par exemple, déjà écrit un texte proposant une formule coopérative pour sauver l'usine Electrolux de l'Assomption, paru dans La Presse et dans L'écho de Repentigny (7), et je n'ai jamais eu de nouvelles à ce sujet, même du comité de sauvetage. J'aurais agi bénévolement, s'il le fallait, pour les aider, car je crois à la formule coopérative ! Mais, c'est comme ça.


J'ajouterais finalement ceci pour clore cette discussion pour ma part :

En fait, ce n'est pas parce qu'une personne est capable de faire des choses en prenant son temps que ça en fait une personne apte à la production, car les normes de l'industrie (productivité) ne sont pas les mêmes que chez soi, pour sa fille ou un(e) voisin(e).


Notes


1. Marco Bélair-Cirino, Exploration minière : Québec a perdu 1,4 milliard en douze ans, in Le Devoir, 23 juillet 2015 : www.ledevoir.com/.../industrie-miniere-les-milliards-de-quebec-font-maigres-recettes


2. PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD, Deux assistés sociaux doivent rembourser 30 000$ pour avoir aidé leur fille, La Presse, le 23 juillet 2015 :

www.lapresse.ca/...-deux-assistes-sociaux-doivent-rembourser-30-000-pour-avoir-aide-leur-fille.php


3. Kathleen Lévesque, Asphaltage des routes: 30 ans de collusion alléguée, Le Quotidien, 22 juillet 2015 : www.lapresse.ca/...-asphaltage-des-routes-30-ans-de-collusion-alleguee.php


4. La Presse canadienne, Ottawa assouplit ses règles anticorruption, in Le Devoir,

7 juillet 2015 : www.ledevoir.com/.../ottawa-assouplit-ses-regles-anticorruption


5. Le 12 décembre 1988, suite à des entrevues tenues à l'Université de Montréal, j'avais reçu une lettre m'informant que « Nous avons étudié les demandes d'emploi et nous sommes heureux de vous informer que vous répondez aux conditions d'admissibilité au groupe des scientifiques de la défense. » Ça ne s'est jamais concrétisé par un emploi, le Gouvernement désinvestissant de la recherche par la suite. J'ai conservé cette lettre signée par le directeur des nominations des scientifiques de l'époque. C'est ça!


6. C'est ce qu'on appelle un marché interne de l'emploi, c'est-à-dire que les promotions se font à l'intérieur de l'entreprise ou de l'organisation. C'est comme si, pour l'école, tout le monde débutait comme concierge et, après un certain temps, selon les habiletés ou les diplômes de chacun, les personnes pouvaient aller vers d'autres postes, que ce soit secrétaire, professeur, orienteur ou directeur. C'est un peu ce système qui existe pour la police. Je me rappelle d'avoir déjà lu un texte instructif sur ce sujet : FINLAY, William, 1983, One occupation, two labor markets: the case of longshore crane operators, in American Sociological Review, Vol. 48 no. 3 (June), Albany: pp. 306 @ 315.


7. - Handfield,Michel, Electrolux, L'Assomption!, in Societas Criticus, Vol. 13 no 1,

Éditos: http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2010703);

- Handfield,Michel, Electrolux: c'est le temps d'être créatif, in La Presse, 17

décembre 2010 :

www.lapresse.ca/opinions/201012/17/01-4353418-electrolux-cest-le-temps-detre-creatif.php

- Et, sous forme d'entrevue par Stéphane Fortier, qui m'a appelé pour me poser

quelques questions, sous le titre de « Fermeture d’Electrolux : Un sociologue se

prononce », dans L'écho de Repentigny, 21 décembre 2010.




Réconciliez-vous, réconciliez-vous; commencez par vous sevrer !


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 5, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (Facebook augmenté, 2015-06-05)


Ainsi commence la chronique d'Agnès Gruda dans La Presse + ce matin :


« Après avoir fui La Mecque, où sa vie était menacée, Mahomet s’est réfugié à Médine, ville qui était alors habitée en majorité par des tribus juives. » (1)


Et, plus loin elle continue cette histoire, tirée du dernier livre de Marek Halter, RÉCONCILIEZ-VOUS ! (2), « auteur prolifique et fin connaisseur des trois grandes religions monothéistes » dit-elle (3) :


« Ces derniers ont vécu en harmonie avec leurs nouveaux voisins musulmans pendant… deux bonnes années, jusqu’à ce que le prophète vienne à bout de ses ennemis de La Mecque. La bulle de paix judéomusulmane éclate dans le feu de la bataille. Pour marquer la discorde, Mahomet adapte les coutumes juives à la sauce de l’islam. L’alimentation casher devient halal, le Yom Kippour devient le ramadan, la prière se fait dorénavant en direction de La Mecque, et non de Jérusalem. Seule la circoncision ne change pas… » (4)


À ces guerres religieuses millénaires et à venir, toujours au nom de Dieu, je réponds :


Je l'ai écrit et réécrit. Il faut enlever la référence à Dieu dans notre constitution; cesser de dire que la religion est un droit comme le disent juges et politiciens et réaffirmer que c'est une croyance au même titre que l'horoscope ou la réincarnation; inclure une protection de la science dans la Charte des droits et libertés canadienne et, enfin, lui ajouter le mot responsabilité, car des droits et libertés sans responsabilités sont un non-sens.


Et j'ose même ajouter : la science nous a appris qu'on peut entendre une voix intérieure; c'est même un phénomène normal. (5) Alors, réexaminons les religions à la lumière de la science et de cette question des voix intérieures, ce qui pourrait relativiser les croyances et rappeler que les religions, ce sont aussi des croyances. On ne devrait pas se battre pour ça et encore moins faire du terrorisme et des guerres au nom de Dieu. Mais, c'est vrai que les humains, immatures qu'ils sont parfois, peuvent se battre et faire du saccage pour un match de hockey ou de foot (soccer). Imaginez pour Dieu ! Si Dieu existe et qu'il est vrai qu'il nous a fait à son image, espérons qu'il soit plus mature que nous.


Notes


1. AGNÈS GRUDA, 5 juin 2015, LE CRI DU CŒUR D’UN PACIFISTE DÉSENCHANTÉ, LA PRESSE +/section ACTUALITÉS, écran 15 :

http://plus.lapresse.ca/screens/327cc8c7-44aa-44d5-a7ae-357533a15211%7C_0.html


2. Marek HALTER, RÉCONCILIEZ-VOUS ! :

www.laffont.fr/site/reconciliez_vous_&100&9782221157022.html


3. Op. Cit.


4. Ibid.


5. Roxane Léouzon, Gros plan sur notre voix intérieure, in Métro/Montréal, 24/07/2014 :

http://journalmetro.com/plus/sante/529412/gros-plan-sur-notre-voix-interieure/


Mélanie Loisel, À la découverte de la petite voix intérieure, in Le Devoir, 28 juillet 2014 :

www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/414491/d-ou-vient-notre-parole-interieure



Hyperliens


http://fr.wikipedia.org/wiki/Marek_Halter


http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20081015.BIB2187/les-mensonges-de-marek-halter.html



Partage



Ragout de veau à la mijoteuse (recette)


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 17 no 5, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2015-06-29)


En été, on fait différent, dont une recette sur une page de Societas Criticus. À ceux qui se demandent pourquoi, c'est aussi de la culture!


Les portions sont approximatives. Ajuster en fonction de la capacité de la mijoteuse !


1) Peler et couper de 3 à 6 patates en cubes moyens et 2 ou 3 carottes en rondelles minces, puis les laisser de côté dans l'eau;









2) Étendre la moitié d'une boite de tomates en dés (796 ml/28 oz liq) au fond de la mijoteuse;







3) Mettre au mélangeur les ingrédients suivants :

- L'autre moitié de la boite de tomates en dés;

- Ensuite, allez-y au gout pour les ingrédients suivants :

- Ail (mais, vous pouvez préférer les ognons);

- Clou de girofle (vous pouvez préférer de fines herbes);

- Sel et poivre au gout;

- La chair d'un piment fort (cerise, Cayenne, ou hongrois par exemple) dont on a enlevé la partie blanche intérieure et les graines, qui sont plus fortes que la chair. Mais, ça peut aussi être du piment doux;

Broyer au mélangeur et mettre le tout dans la mijoteuse;



4) Ajouter 750 ml de liquide divisé ainsi :

- 500 ml Bouillon de poulet;

- 250 ml de porto parce que j'en avais à la maison et que je ne bois pas beaucoup (si c'est du vin peut-être faire moitié/moitié);

- Reprendre une partie du liquide (1/2 tasse à peu près) pour le mélanger à 125 ml de farine et le remettre dans la mijoteuse de façon à faire un bouillon plus épais à la cuisson;


5) Ajouter environ 1,2 kg de cubes de veau de lait;








6) Ajouter les patates et les carottes précédemment coupées, mais pas l'eau dans laquelle on les avait mis de côté;


7) Brasser le tout avant de mettre le couvert de la mijoteuse et de partir le tout pour la cuisson lente (8 heures sur mon modèle de « Crock-Pot »).






Références


Pour cette recette, je me suis inspiré de la recette de « DAUBE DE BOEUF EN MIJOTEUSE » de Ricardo :

www.ricardocuisine.com..-boeuf-en-mijoteuse


et des recettes de « BOEUF BOURGIGNON » et de « RAGOÛT DE BŒUF » du manuel de ma mijoteuse « Crock-Pot »  :

http://demandware.edgesuite.net/.../instruction-manuals/SCCPVP400S-033_FR.pdf


Site internet de « Crock-Pot » : www.crock-pot.ca/



Tout est dit dans le lien! Rien à ajouter.


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 16 no 10, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2014-10-10)


Un article pour les jeunes:

www.journaldemontreal.com/2014/10/09/lalcool-vrai-drogue-du-viol



Lu : Gros plan sur notre voix intérieure


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 16 no 7, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


« Il n’y a pas que les fous qui se parlent à eux-mêmes. Nous entendons tous une voix intérieure, notamment lorsque nous lisons attentivement un texte. Lucile Rapin, chercheuse postdoctorante au Département de linguistique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), participe à un projet de recherche qui vise à faire un portrait complet de ce phénomène pour mieux le contrôler. » (1)


Ma question (2014-07-28 - Version Facebook le 2014-07-27):


Réexaminer les religions à la lumière de la science et de cette question des voix intérieures, est-ce que ça pourrait relativiser certaines croyances et aider à la paix ou, au contraire, ça ne ferait qu'énerver davantage les fondamentalistes et mener au pire? Voilà pourquoi il faut toujours se rappeler que la croyance religieuse est d'abord une croyance et que la liberté de croyance est une liberté, mais pas un droit, ce que trop de juges et de politiciens oublient; assimilant cette liberté à un droit! Mais, surtout, il faudrait protéger la science et son enseignement dans nos constitutions, car les religions, elles, sont protégées!


Michel Handfield


Note


1. Roxane Léouzon, Gros plan sur notre voix intérieure, in Métro/Montréal, 24/07/2014 : http://journalmetro.com/../gros-plan-sur-notre-voix-interieure/


Autre lien :


Mélanie Loisel, À la découverte de la petite voix intérieure, in Le Devoir, 28 juillet 2014 : www.ledevoir.com/.../d-ou-vient-notre-parole-interieure



Sur l'article « More punk, less hell! »


Societas Criticus, revue de critique sociale et politique, Vol. 16 no 7, Le Journal/Fil de presse : www.societascriticus.com


Michel Handfield (2014-07-04)


Pas surprenant quand on pense qu'à la commission Charbonneau sont passés bien des gestionnaires et des ingénieurs diplômés... mais pas un punk!


More punk, less hell!


An extraordinary political experiment took place in Iceland: anarchists governed the capital city of Reykjavik for four years – and the amateurs achieved some astonishing successes.


À lire sur www.tagesanzeiger.ch/.../More-punk-less-hell...



Voir aussi : http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%B3n_Gnarr




Note de la rédaction


Depuis 2009 nous faisons cette revue en Open Office (www.openoffice.org), auquel s'ajoute maintenant Libre Office (www.documentfoundation.org/), façon de promouvoir le logiciel libre. Le caractère fut grossi pour le texte, mais réduit pour les notes et certains hyperliens de manière à fonctionner autant sur ordinateur de table, portable, qu'en format «iPhone» et «iPod touch». Dans le but d'utiliser la graphie rectifiée, nous avons placé les options de correction de notre correcteur à « graphie rectifiée », façon de faire le test de la nouvelle orthographe officiellement recommandée sans toutefois être imposée. Voir www.orthographe-recommandee.info/. Cependant, comme nous passons nos textes à un correcteur ajusté en fonction de la nouvelle orthographe, il est presque certain que certaines citations et autres références soient modifiées en fonction de l’orthographe révisée sans même que nous nous en rendions compte, les automatismes étant parfois plus rapide que l’œil. Ce n'est cependant pas davantage un sacrilège que de relire les classiques du français en français moderne. On y comprendrait parfois peu si on les avait laissés dans la langue du XVe, XVI ou XVIIe siècle. Les langues évoluent et il faut suivre. L'important est davantage de ne pas trafiquer les idées, ou le sens des citations et autres références, que de modifier l'orthographe de notre point de vue.


Les paragraphes sont aussi justifiés sans retrait à la première ligne pour favoriser la compatibilité des différents formats de formatage entre la version pour bibliothèque (revue) et en ligne.



Toutes nos archives sont disponibles en ligne à Bibliothèque et Archives Canada

Revue Societas Criticus  à Bibliothèque et Archives nationales du Québec


Bibl. & Archives Canada

Réf. virtuelles Canada


Bibl.  et Archives nationale du Québec

Catalogue IRIS de BAnQ


Dictionnaire Societas Criticus à BAnQ

Les citations choisies de Societas Criticus à BAnQ